IAROSLAV, LAC BLANC, OUGLITCH

Font partie de l'Anneau d'or des villes princières russes.

La ville de Iaroslav

Notre première visite fut pour la l'Église consacrée au prophète Élie, remarquable par ses fresques qui couvrent l'intégralité des parois. Puis, au long des rues, une boutique de samovars, le monument aux héros de la Grande Guerre patriotique (contre les nazis) pour arriver à la cathédrale de la Dormition de la Vierge Marie (l'Assomption des catholiques), nouvel édifice construit en quatre ans et ouvert en 2004. Ensuite un grand temple dont une particularité est d'héberger une école de carilloneurs. Nous eûmes droit à une démonstration. La première cosmonaute était russe et orginaire de Iaroslav. Elle s'appelait Valentina Terechkova et un monument lui est dédié. Nous terminâmes la visite avec un beau concert et une exposition de la photographe hyperréaliste Ekaterina Rojdestvenskaia


Église prophète Élie


L'iconostase


Exposition


Chœur


Carillon

Et un diaporama.
 

Monastère du Lac Blanc Diaporama (clic !)

Ou monastère de Cyrille Belozersky. Situé sur la rive du lac Siverskoië, non loin du lac Blanc, c'est un immense complexe. Fondé en 1397, il a été en partie restitué à l'Église orthodoxe russe dans les années 90, très endommagé. La vie monastique y reprend progressivement naissance. Le nombre des moines est encore réduit, mais les restaurations se poursuivent régulièrement. Nous avons visité l'intéressant musée d'objets religieux, présentant notamment les grandes icones conservées (photographies non acceptées).

 

Ouglitch

Connue notamment par la mort mal expliquée dans ses murs du tsarévitch Dimitri (il aurait été assassiné, par ordre du tsar usurpateur Boris Godounov). L'église commémorative. De nombreuses légendes parlent de la réaparition de Dimitri, connues dans l'histoire comme les faux Dimitri. Sinon, nous avons visité le kremlin avec ses églises et son palais. Également un couvent de femmes, encore en activité, dont la restauration débute. Nous ├ętions dans un film d'Einsenstein. Deux reliques de la Ligne générale, un tracteur des années 30 et une réplique soviétique du combi Volkswagen. Une fresque ressemblant étrangement à Adam et Ève chassés du paradis par Masaccio à la chapelle Brancaci, à Florence, un saint Mitto. Un moine peintre sur des laques très fines. Un stand de nano-techonologie (HAHO...). Les travaux des élèves du catéchisme. Et quelques belles isbas.

 Expo photos Rojdestvenskaïa :

SAM_2970_B.JPG

SAM_2971_B.JPG

SAM_2972_B.JPG

SAM_2973_B.JPG

SAM_2974_B.JPG

SAM_2975_B.JPG

SAM_2976_B.JPG

SAM_2977_B.JPG

SAM_2978_B.JPG

SAM_2979_B.JPG

 

Retour arrière

Retour à la page d'accueil

© Jean-Claude Mitteau