CINÉMA CHINOIS
Année 2005

 Cliquez pour atteindre :
2001 | 2002 | 2003 | sorties | le film du mois | cinéma en Chine | commentaires | festivals | liens
lexique | index des noms cités | Retour | page d'accueil

Selon les polices du navigateur, certaines lettre accentuées en pinyin peuvent ne pas apparaître.

calendrier des sorties


Sortie en salle programmée de films chinois ou faisant référence à la Chine. Le titre donne accès au site officiel quand celui-ci est connu. Les dates des films déjà sortis sont indiquées en vert. Les sorties reportées en orange.

Date

Titre

Distributeur

Réalisateur *

Année

21 janvier 2004

Printemps dans une petite ville

Océan films

Tian Zhuangzhuang

2002

28 janvier 2004

L'Hirondelle d'Or

N.C.

Chang Cheh

1968

25 février 2004

Paycheck

U.I.P.

John Woo

2003

10 mars 2004

L'année du Dragon

Carlotta films

Michael Cimino

1985

14 avril 2004

Le serpent blanc

BAC Dist.

Taiji Yabushita

1959

28 avril 2004

All tomorrow's parties

Ad Vitam

Yu Lik-Wai

2003

9 juin 2004

À l'ouest des rails

Ad Vitam

Wang Bing

2003

21 juillet 2004

Goodbye, Dragon Inn

Diaphana

Cai Mingliang

2003

1 septembre 2004

Clean

ARP Sél.

Olivier Assayas

2004

15 septembre 2004

Debout (Une aventure de Chen Mo et Meiting)

Héliotrope films

Liu Hao

2004

6 octobre 2004

Impressions de montagnes et d'eau

Films du Paradoxe

Collectif de réalisateurs chinois

1988

20 octobre 2004

2046 (en anglais)

Océan films

Wong Kar-wai

2003

17 novembre 2004

Le secret des poignards volants

UIP

Zhang Yimou

2003

8 décembre 204

Café lumière

Diaphana

Hou Hsiao-Hsian

2004

26 janvier 2005

La rage du tigre

Pan européenne

Chang Cheh

1971

2 février 2005

Jour et nuit

Rosem

Wang chao

2004

2 février 2005

Danny the dog (**)

Europa

L. Leterrier

2004

23 février 2005

L'Envoûtement de Shanghaï

Artédis

Fernando Trueba

2004

16 mars 2005

Saw

Metropolitan

James Wan

2004

16 mars 2005

Au sud des nuages

Cinéma Public Films

A.-F. Arniquet

2004

20 avril 2005

Breaking News

Pathé distribution

Johnnie To

2003

27 avril 2005

Le vol du phénix

UFD France

John Moore

2004

Reporté : 8 juin

The world

Ad Vitam

Jia Zhangke

2003

8 juin 2005

Crazy Kung-fu

Gaumont

Stephen Chow

2004

Reporté : 3 août

Le transporteur 2

Europa

L. Leterrier, C. Yuen

2004

Reporté : 17 août

The eye 2--> The eye - infinity

N.D.

Frères Pang

NC

octobre 2005

The eye 3 - infinity

Pan Européenne

Danny Pang

2004

octobre 2005

Trois moines et autres histoires (animation)

Les films du paradoxe

HU, TE, AH

?

janvier 2006

Les huit diagrammes de Wu-Tang

Liu Chia Liang

Wild side

2006

11 janvier 2006

The last holiday

N.D.

Wayne Wang

2004

Reporté

Jade

N.D.

Ronny Yu

2003

prochainement

Shaolin soccer 2

N.D.

Stephen Chow

2002

prochainement

15

N.D.

Royston Tan

2004

prochainement

Au tibet interdit

Noé distribution

P. Telmon, T. Robert

2003

prochainement

The Qin Assassination

N.D.

Zhang Yimou

 

prochainement

Shu shan zheng zhuan

Miramax (USA)

Tsui Hark

2004

prochainement

Drifters

N.D.

Wang Xiaoshuai

2002

prochainement

Mémoires d'une geisha (***)

N.D.

Rob Marshall

2004

*) On notera qu'en chinois, le nom propre est traditionnellement donné en premier.

**) avec Jet Li

***) avec Gong Li, Zhang Zhiyi et Michelle Yeoh

Haut de la page

le film du mois


Haut de la page

nouvelles du cinéma chinois


Février : Vu le dernier film de Hou Hsiao-Hsian, Café-lumière. À mon sens, à voir absolument.

Janvier : Un film de Chang Cheh, grand cinéaste de cinéma Wu xia pian (武侠片).

Un film américain, le vol du phénix, qui  nous intéresse car il se déroule dans le désert de Gobi.

Octobre : Enfin la sortie du film de Wong Kar-Wai 2046 ! Passionnant et critiqué, n'est pas passé inaperçu. Dans les semaines qui viennent au moins quelques films à ne pas manquer, Le secret des poignards volants (The house of flying daggers, shi mian mai fu, 十面埋伏), le dernier film de Zhang Yimou, Café lumière, film japonais de Hou Hsiao-Hsian, Le jour et la nuit (Ri ri ye ye,) de Wang Chao et The world (Shijie)de Jia Zhangke.

Parmi les nouveautés annoncées : une coproduction chine-allemagne, Debout, du metteur en scène LIU Hua, déjà vu sur la chaîne Arte. Un court métrage de JIA Zhangke est projeté en déut de séance : In Public. Également un documentaire français de 2003 : Au Tibet interdit.

Une fois n'est pas coutume, nous parlons du Cinéma français en Chine, dans un numéro spécial du PIAF (Bulletin d'information de l'Ambassade de France en Chine).

Films remarqués : À l'ouest des rails, de Wang Bing, documentaire en trois parties visibles indépendemment les unes des autres : Rouille (4h), Vestiges (2h56) et Rails (2h15). Alléchant !

2046 est projeté au festival de Cannes.

Deux films remarqués : Delamu de Tian Zhuangzhuang (le cerf-volant bleu, printemps dans une petite ville vu récemment) et Lü Maozi (le chapeau vert), de Liu Fendou, premier film. Deux documentaires passionnants présentés au festival Tribeca dans les rues de New York. Le premier sur les paysages de montagnes et ce qu'ils peuvent évoquer. Le second, à l'opposé, sexe, armes à feu et nihilisme dans la Chine moderne, primé à ce festival. Deux films a voir semble-t-il (d'après S. Kraicer dans Chinese Cinema Digest).

À Cannes, on rajoute en dernière minute la projection hors compétition du plus récent film du  réalisateur de Hong-Kong Johnnie To, dans une coproduction HK-Chine, nommée Breaking News.

En chine, une loi relative au cinéma
Un article certes un peu long (traduction en cours par Anne Mitteau) :

7 avril 2004 - La première loi chinoise sur le cinéma prête à être mises en oeuvre.

par Zhu Lingyong (China Business Weekly)

La première loi élaborée par la Chine pour la promotion des film devrait être instaurée dès le mois de mai, sa version définitive devant être complétée l'année prochaine, indique le rapport média.

L'industrie chinoise du film est dans l'ensemble favorable à cette loi qui est élaborée par des avocats et décideurs appartenant à l'industrie du cinéma.

La loi sur la promotion du cinéma est censée apporter, entre autres questions, la protection des droits des réalisateurs, l'établissement d'un système assaini d'entrée dans le marché des investissements privés et extérieurs, la définition des rôles des régulateurs industriels, la création d'un marché du film juste, ouvert et sain ainsi que l'amélioration d'un mécanisme de contrôle global et d'un système de supervision du son effectifs et efficaces.

Les personnes concernées espèrent que cette loi remplacera l'Ordonnance de Gestion du Film Chinois éditée du 1er juillet 1996 par le SFB et les 5 règles récemment émises sur la gestion de l'industrie du film.

Ces règles, également éditée par le SFB, autorisent une plus grande implication de capitaux privés et étrangers dans la production, la distribution et la projection de films.

Un grand nombre des intéressés restent néanmoins raisonnablement optimistes sur l'impact que cette loi pourrait avoir sur l'essor de l'industrie cinématographique chinoise.

"Cette loi est très redoutée par les cinéastes chinois, c'est un pas vers la naissance d'une loi systématique sur le cinéma", dit le vieux réalisateur Xie Fei.

CINEMA : L'industrie entre dans une période critique

Il n'est pas emballé par la procédure.

Xie remarque que nombre de de vieux réalisateurs ont été sollicités il y a vingt ans pour une telle législation.

Il ajoute que la loi en cours sera un résumé des lois et ordonnances existantes.

"L'expression de la loi sur la promotion du film est sans aucunb doute un signe positif de l'entrée du cinéma chinois dans l'âge d'or de la croissance forte" , dit Li Baojinag, analyste au Magazine du Marché du film chinois

Les officiels ont révisé ou mis à jour en permanence la politique du cinéma depuis le début des années 1990, et en particulier depuis 2001 lors de l'entrée du pays dans l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Ces ajustements de la potitique ont coïncidé avec les changements -y compris l'accès des firmes étrangères au grand marché- dans les conditions du marché de la culture, du divertissement, de la TV et du cinéma.

"de nombreuses codes et règlements sont devenus obsolètes" dit Li, "et certains ont obéré le développement de ces industries".

"C'est la raison pour laquelle la loi sur la propotion du film a été mise à l'ordre du jour".

Le scenariste réputé WangXingdong qui est membre du Comité Spécial de la Conférence Consultative Politique de Chine Populaire et un avocat leader des réformes de l'industrie cinématographique, partage l'avis de Li.

Il note que "le secteur du film chinois est devenu de plus en plus orienté vers le marché, tandis que l'économie planifiée d'avant a implosé".

"Il y a assurément des conditions favorables, y compris l'amélioration de lois adéquates, pour assurer la saine expansion de l'industrie cinématographique chinoise"

Wang, for four consecutive years, has called for a film-rating system in  China to simplify film-examination procedures, to reduce unnecessary risks for  films' investors and to protect Chinese youth.

The first rough outline of the film promotion law was drafted in 1984, during  a film industry conference, called by SFB, in Guiyang, capital of Southwest  China's Guizhou Province, Wang said.

"But it seems policy-makers will only consider it when the Chinese film  market reaches a critical point, as it has today," Wang added.

He compares the proposed law with a "sword," a "shield," a "traffic-light  system," a "passport" and a "statute book."

As a "sword," the law is expected to guard against copyright infringement and  protect the lawful rights of all parties in China's film industry, Wang  explained.

Piracy has long plagued China's music and film industries, Wang said.

In some regions of the country, pirated VCDs and DVDs have held about 90 per  cent of the markets, which has resulted in losses worth hundreds of millions of  yuan for copyright owners.

As a "shield," the film law is expected to protect the due rights of all  parties in China's film sector.

Those parties include, among others, films' producers, investors and distributors, movie theatres' owners and broadcasters, Wang said.

As a "traffic light," the law -- through its film rating system and enforcement measures -- is expected to protect Chinese youth.

As a "passport," the law is expected to put China's film industry and Chinese  film-makers on an equal footing with their overseas counterparts in the global  film market.

"Implementation of the film promotion law could lay the solid legal basis for  smooth international exchanges, the trading of film-related products and the  free flow of talented industry employees," Wang said.

As a "statute book," the law will replace several government circulars,  regulations and ordinances that are not necessarily compulsory, stable, normal  and/or accurate.

"A well regulated film industry will surely grow more freely and more quickly," Wang said.

"As the law draws a clear line between what can be done and what cannot be  done, many man-made hindrances and injustices can be avoided in the industry."

However, Li Bolun, chairman of Beijing Century Hero Film and TV Co Ltd, said  existing film policies have not resolved all of the issues hampering the brisk  development of China's film industry.

He said he hopes the new law will contain tax exemptions for private and  overseas film production companies, and will establish a film financing and  funding mechanism.

Wang Zhongjun, president of Huayi Brothers Taihe Film Investment Co, said the  law must also outline clear criteria for the market entry of private and  overseas investment.

Yu Dong, general manager of Poly Bona Film Distribution Co Ltd, hopes the law  will protect the rights of copyrights owners and film distributors.

"Besides the rampant piracy, irregularities in the distribution sector, such  as widespread unauthorized screenings in cinemas in certain regions, severely  hurt the film industry," Yu said.

Many industry analysts suggest the law should eliminate monopolies -- the  China Film Group Corp has long been the sole importer of overseas films -- and  allow the market to decide which distributors will be the big winners and  losers.

"What the film promotion law will be about is vague. We might as well wait  and see how much the law benefits the film-makers and the film industry," Xie  said.

©Copyright 2004 Chinadaily.com.cn All rights reserved. Registered Number:

Envoyé: mardi 30 mars 2004 20:23
À: fr-tw@yahoogroupes.fr; formose@yahoogroupes.fr
Objet: [fr-tw] Film taiwanais

Bonjour,

j'ai dernièrement lu un article dans Taiwan aujourd'hui ayant pour sujet un film sur la "rébellion de Wushe" : révolte des aborigènes de la tribu des Atayals contre les japonnais en 1930. Le film est en projet, mais il existe déjà un site Internet ... en chinois ...
Une première bande-annonce sous-titrée en anglais est disponible : http://seediqbale.com/demo_5.php La bande-annonce me plaît bien, voilà c'était juste pour info ...
Amitiés à tous

Le roman 盲井 (Mangjing, le Puits aveugle, en anglais Blind shaft) de LIU Qingbang est sorti en librairie. C'est de ce roman qie LI Yu à tiré son remarquable film Blind Shaft. On pouvait le trouver ce livre sur le stand de l'association Limousin-Chine à Lrie à Limoges 2004 (2 au 4 avril 2004).


Lu en janvier sur le site "Chinese cinema digest" un message de S. Kraicer :

Le magnifique film de LI Yang, "Blind shaft", considéré comme illégal par le Bureau du Cinéma de Pékin, a reçu l'Ours d'Or au Festival 2003 de Berlin. Depuis, il est diffusé en Chine continentale "sous le manteau". Mais, à l'extrême fin de l'année chinoise du Mouton (de la Chèvre), signe souvent associé au mauvais sort et aux désastres, contrairement à ce qui était supposé arriver, il fit sa rentrée avec succès en Chine continentale, et, plus surprenant encore, a été rendu accessible au grand public en disque DVD et VCD.

Il est donc OFFICIELLEMENT, et dans tous les sens de ce terme, mis en vente en décembre par une compagnie de la province du Shandong "Shandong Cultural Audio and Video Publishing House", accompagné de tous les certificats d'approbation des censeurs du Bureau du Cinéma.

A posteriori, tout s'est déroulé apparemment de façon normale. Lorsque Li Yang a effectué un voyage en Chine pour présenter son film dans diverses manifestations privées à Shanghaï, Canton et Pékin, les négociation semblaient en cours pour passer un accord avec le Bureau du Cinéma. Les bases de cet accord seraient : si le film faisait l'objet d'une réédition, le Bureau du Cinéma le laisserait sortir en DVD et VCD, à condition qu'il n'y ait pas de projection publique dans les Salles dépendant de l'État.

Par conséquent, telle est la situation que le réalisateur est tenu d'accepter, et il en résulte un compromis. Mais il a manœuvré pour conserver la dynamique de sa vision. Ainsi, le film reste une mise en accusation acerbe de la transition en Chine, mais toutes les parties politiquement sensibles et les passages sensuels sont sacrifiées : la scène originale aux personnages dénudés qui effraya Stephen Teo du South China Morning Post sont coupées, et la chanson super drôle et innovante "le socialisme est excellent" que les deux mineurs de fond meurtriers chantent avec deux putains d'un bar de karaoke a disparu. Il est clair qu'une production étrangère avec de l'argent de Hong Kong et d'outremer est toujours l'objet d'un régime de censure.

Teng Jimeng
Traduit de l'anglais

Haut de la page

commentaires sur les films sortis ou qui vont sortir


Avril : All tomorrow's parties
, de Yu Lik-Wai, réalisateur de Hong-Kong, est un film d'anticipation. La présentation sur le site Allociné est bizarre.
L'avis de Allociné.com : - ALL TOMORROW'S PARTIES de Yu Lik Wai
avec Cho Yong Won, Diao Yi Nan, Zhao Wei Wei, Na Ren
Dans un XXIe siècle post-apocalyptique, la secte Gui Dao règne en Asie Continentale. Zhuai et son frère cadet Mian sont arrêtés, puis déportés vers le Camp Prospérité, afin que leur esprit dissident puisse être rééduqué. Là, ils  découvrent que la vie du camp dépasse la simple propagande, les tracas bureaucratiques et les petits trafics. Lorsque la secte perd le pouvoir, Zhan et Mian retrouvent pour la première fois depuis des années une liberté totale mais chaotique. Zhuai tombe amoureux de la ravissante Xuelan et s'installe avec elle et son enfant dans une ville industrielle abandonnée. Ils redécouvrent les plaisirs étranges et oubliés de la vie quotidienne. Mais ils devront également affronter les sentiments doux-amers de cette liberté de rêver.

Janvier
Ce mois-ci, deux joyaux : Printemps dans une petite ville (小城之春), déjà mentionné l'année dernière dans ces colonnes et don't sortie a été retardée plusieurs fois, et L'Hirondelle d'Or (大醉侠), ou encore "Come drink with me", chef-d'œuvre du cinéma hong-kongais des années 60, illustration d'un thème récurrent dans les vieilles légendes chinoises.

Sur la chaîne Arte, un coproduction sino-allemande, Chenmo et Meiting, du réalisateur LIU Hao. Critique sociale et errance des jeunes dans le Pékin moderne.

Décembre
Le film de Chen Kaige Together reçoit un titre en français : "L'enfant au violon".

2046, la suite de In the Mood for Love, est, semble-t-il, toujours en cours de production. Comme pour son précédent film, le cinéaste Wong Kar-Wai remanie... Un bon site à suivre, en anglais, http://www.monkeypeaches.com/2046.html fait le point de la situation.

Blind shaft, (盲井), de Li Yang, dénonce les "accidents" dans les mines de charbon. Le film est coproduit par la Chine, l'Allemagne et la Corée du Sud. Le site du film est très intéressant. À l'origine, un roman de Liu Qingbang, publié en 2003 chez Bleu de Chine. Le film a obtenu de nombreux prix : Festival de Berlin et Festival du Film asiatique de Deauville en 2003.

Cinémathèque : des trésors exhumés des armoires chinoises, projetés à l'occasion de l'Année de la Chine en France. Il faut surveiller le programme (par exemple dans l'"Officiel des spectacles") pour trouver des perles au milieu de la programmation habituelle.

2 excellents films vont avoir une suite : The Eye, des Frères Pang, et Shaolin Soccer, de Stephen Chow.

Haut de la page

festivals


Festival étudiant des Films de Pékin : la 11ème édition présente une bonne trentaine de films produits en Chine. Il débute le 15 mai. Une annonce de China Daily (site en anglais).

Films chinois à Deauville :

3 films du domaine chinois en compétition : 15, de Royston Tan (Singapour), Green Tea de ZHANG Yuan (Chine 2003, avec les grands acteurs JIANG Wen et Vicky ZHAO) et Running on Karma, de Johnie TO et WAI Kai-Fai (Hong-Kong 2003).

15 a reçu le Lotus spécial du Jury (Prix du Jury).

Films chinois à Udine (Italie) :

Présence des personnalités : pour la Chine, les réalisateurs LI Shaohong, MA Xiaoying, XIE Dong et ZHANG Yuan, le scénariste LI Zhao, l'actrice ZHIU Xun.
Pour Hong-Kong : les réalisateurs PING Ho-cheung (Edmond PANG), Johnie TO et WAI Kai-Fai.

Rétrospective sur le réalisateur CHOR Yuan, crédité de plus de 120 films entre 1957 et 1993, ce qui fait une moyenne de plus de 3 films par an pendant 36 ans !

Projetés : I love you, ZHANG Yuan (Chine 2002), Cell Phone, FENG Xiaogang (Chine 2003), Killer Clans, CHOR Yuan (Hong-Kong 1976), Running on Karma, Johnie TO et WAI Kai-Fai (Hong-Kong 2003), Green Tea, ZHANG Yuan (Chine 2003), Infernal Affairs, Andrew LAU et Alan MAK (Hong-Kong 2003), The black rose, CHOR Yuan (Hong-Kong 1965), Jiang Jie, ZHANG Yuan (Chine 2004), Truth or dare: 6th floor rear flat, Barabara WONG (Hong-Kong 2003), In my dream last night, CHOR Yuan (Hong-Kong 1963), Elixir of love, YIP Kam-hung (Hong-kong 2004), Tear-laden rose, CHOR Yuan (Hong-Kong 1963), Winter love, CHOR Yuan (Hong-Kong 1968), The coldest day, XIE Dong (Chine 2004), Dragon loaded, Vincent KUK (Hong-Kong 2003), A mad woman, CHOR Yuan (Hong-Kong 1964), Heroic duo, Benny CHAN (Hong-Kong 2003), Baober in love, LI Shaohong (Chine 2004), Men suddenly in black, PING Ho-cheung (Hong-Kong 2003), The house of 72 tenants, CHOR Yuan (Hong-Kong 1973), Lost in time, Derek YEE (Hong-Kong 2003), Young, pregnant and unmarried, CHOR Yuan (Hong-Kong 1968), Colour of the truth, WONG Jing et Marco MAK (Hong-Kong 2003), Nuan, HUO Jianqi (Chine 2003), Turn left, turn right, Johnie TO et WAI Kai-Fai (Hong-Kong 2003), Intimate confessions of a chinese courtesan, CHOR Yuan (Hong-Kong 1972), The great devotion, CHOR Yuan (Hong-Kong 1960), The prodigal, CHOR Yuan (Hong-Kong 1969).

Films chinois à Cannes :

En compétition :
Clean, de Olivier Assayas, chinois par sa vedette féminine Maggie Cheung, avec à ses côtés Béatrice Dalle ;
2046, de Wong-Kar-Wai (on n'a pas oublié In the mood for love) !).

ZHANG Yimou est présent hors compétition avec Flying daggers, en français Les poignards volants, avec ses acteurs fétiches, la belle ZHANG Zhiyi et le japonais Takeshi Kaneshiro.

Il faut noter la présence du réalisateurs TSUI Hark au Jury.

Festival des 3 continents :

Toute l'équipe du festival vous souhaite une excellente année 2004 et vous donne rendez-vous du 23 au 30 novembre 2004 pour le 26ème Festival des 3 Continents.

Haut de la page

liens


Ces sites sont mes préférés. En principe, ils sont suivis régulièrement et supprimés s'ils ne me semblent plus accessibles, utiles ou intéressants.

Festivals | Groupements et distributeurs en France | Revues | Sites en chinois | Bases de données | Informations générales

Festivals (la plupart de ces sites sont en anglais)

Berlin
Clermont-Ferrand
Coqs d'or et cent fleurs (cinéma populaire chinois du continent, en chinois)
Deauville
Jeonju
Pusan
Rotterdam
Shanghaï (en chinois, pages en anglais)
Singapour
Taïpeï
Toronto
Trois continents (Nantes, France)
Udine (Far East films, en italien et en anglais)
Vancouver
Vesoul

Liens préférés

Groupements et distributeurs en France

ARP
BAC
(Retour en arrière difficile sur notre site)
Diaphana
Europa
Gemini films
Groupement national des Cinémas de recherche
Héliotrope
Metropolitan
Océan films
Films du paradoxe
Pyramide
UIP, distibuteur en France des films Universal, Pramount, etc.

Revues et critiques de films

Positif (Inaccessible, provisoirement ? Publicité par popup, retour en arrière difficile sur notre site)
Le site de Shelley Kraicer à l'université de Toronto (en anglais)
Senses of Cinema, un journal en ligne (en anglais)

Liens préférés

Sites en chinois

大众电影, Da zhong Dianying, Cinéma populaire, revue mensuelle en chinois (quelquefois difficile à obtenir)

Liens préférés

Bases de données

Chinese Movies Database (en anglais et en chinois, simplifé et non simplifié)
Hong-Kong Movie Database (en anglais et en chinois)
The Internet Movie Database en anglais (publicité par popup, base très complète)

Liens préférés

Informations générales

CBO Box Office, informations assez complètes (Retour en arrière difficile sur notre site)
Allociné

Liens préférés

Haut de la page

 

2001 | 2002 | 2003 | sorties | le film du mois | cinéma en Chine | commentaires | festivals | liens
lexique | index des noms cités | Retour | page d'accueil

 

Jean-Claude Mitteau ©
Écrire à l'auteur